Flash Info

Dimanche 01/07/2018 à 10h30 à Saint LUC
Vous êtes invités à la messe d’au revoir de Eric de Nattes.

Nous poursuivrons par un verre de l’amitié et pique-nique dans le parc de la Maison de Chavril des Oblats de Marie

Nos trois églises

Saint Luc
4bis, place Saint Luc
04 78 25 39 01
Sainte Foy
13, place Xavier Ricard
04 78 59 30 71
Sainte Thérèse
105, rue Ct Charcot
04 72 16 05 27
 

Denier de l’Église

Chers amis,

La collecte du Denier a connu cette année une baisse sensible sur notre paroisse. De 3% quant au chiffre, et de 7% quant aux donateurs.

Depuis six années que je suis parmi vous, il a fallu réorganiser la vie paroissiale puisque nous sommes passés de quatre à deux prêtres et désormais sans laïc en mission ecclésiale pour la catéchèse. Cela signifie clairement que le ministère du prêtre change et qu’il a désormais, plus qu’avant, la charge de rendre la communauté responsable de son devenir, d’engager de nombreux baptisés dans des tâches où l’on s’était habitué à voir le prêtre officier, omniprésent. Ce passage est nécessaire. Mais plus qu’une contrainte imposée par les faits qui demeurent têtus, c’est, je le crois, un profond renouvellement de l’Eglise qui s’opère ainsi. Je peux comprendre qu’on ait du mal à s’y faire. Je tiens à dire ici ma très profonde admiration pour tous les baptisés qui désormais ne sont plus les spectateurs silencieux ou critiques de la vie de l’Eglise, mais les serviteurs attentifs de leurs frères dans tous les moments de la vie, et du deuil. C’est pour moi l’occasion d’une immense action de grâce devant le Seigneur.

A l’appel du pape et de nos consciences, nous avons, à Sainte Foy-lès-Lyon, accueilli des familles de migrants, à la mesure de nos moyens. Nous les avons accompagnées et aidées à trouver leur place, un travail, dans ce nouvel environnement. Je sais que ce débat sur les flux migratoires est extrêmement sensible. J’ai toujours tenu à dire que je laissais à chacun la voix de sa conscience éclairée. Mais que notre action était de nous occuper, autant qu’il était possible, de celles et ceux qui étaient sur notre territoire, désormais en France, et de faire ainsi œuvre d’utilité publique en ne laissant pas à la rue des familles. Là aussi je suis admiratif de la mise en commun des compétences multiples, des collaborations qui permettent de rencontrer, d’accueillir et d’accompagner des personnes en grande souffrance.

En Equipe d’Animation Pastorale nous avons fait le choix, clair, de nous situer auprès des victimes des abus sexuels du clergé. Ce chemin de vérité pour sortir du silence, de l’ombre, a été douloureux. Mais faire la vérité est non négociable si l’on est fidèle à l’Evangile. Je dis ma reconnaissance à tous les baptisés, celles et ceux de l’EAP, et les autres, nombreux, qui ont fait ce chemin.

Nos trois églises étaient en problématique immobilière. Je suis désormais heureux de voir que l’église Saint Luc a pris sa nouvelle configuration, ouverte sur la place, en transparence. Côté Sainte Foy, la souscription publique est ouverte pour contribuer à la restauration de notre vieille église dont le patrimoine architectural structure le village historique. La réflexion continue pour le devenir du site de Sainte Thérèse et progresse. Dans tout ce domaine technique je remercie vivement toutes les compétences et le temps passé par chacun pour entretenir ce patrimoine, le repenser, le restaurer. L’objectif est bien qu’il continue à servir nos projets pastoraux, cultuels, culturels et solidaires.

J’arrive au terme de ma nomination, heureux tout particulièrement du chemin d’unité de nos trois églises. C’est une richesse magnifique pour notre communauté catholique et plus largement pour notre cité. Je remercie vivement toutes celles et tous ceux qui ont été fidèles à cette collecte pour nous permettre notre mission, et plus largement vous tous, engagés dans ce chemin. J’espère que la fraternité inaugurée par Jésus, celui que nous reconnaissons comme Seigneur, continuera à se déployer parmi vous.

Très bonne route.

Eric de Nattes

Edito

En chemin vers la Vie

L’équipe funérailles témoigne

On me demande souvent, pourquoi je suis entré dans l’équipe funérailles. Est-ce un appel ? Un choix ? Je ne sais pas répondre, mais je suis heureux d’être dans cette équipe. Tout a commencé lors de funérailles oùj’allais par convenance. Quand je suis arrivé, j’ai senti tout de suite qu’ils avaient besoin d’aide. L‘équipe, qui avait préparé cette célébration, était visiblement bousculée. Je me suis levé et j’ai allumé le cierge pascal. A la fin, en parlant avec eux, j'ai compris pourquoi : c'était un jeudi et pour eux la troisième célébration de la semaine… En rentrant, j'ai contacté la paroisse pour voir comment nous étions organisés. Après un long entretien, on m’a invité à participer à une célébration.

Sacristain de premier choix…

J’ai tout de suite compris, qu’il y avait du boulot, et beaucoup de boulot... Mon premier rôle a été celui de sacristain avec gestion de la sono, puis j'ai participé à la liturgie (animer un chant, faire une lecture). Ce service, tout le monde peut le faire et soulage énormément l’équipe. Je me suis rendu disponible. Eh oui, la mort ne prévient pas ! Les célébrations s’enchaînent (147 en 2017 soit 3 par semaine,vacances scolaires inclus). Cela me suffisait. J’étais et je suis toujours impressionné par toute cette émotion.

L’engagement…

Ce contact avec les familles dans la peine me touche. Je me sentais frustré de ne pas les accompagner du début à la fin. On m’a proposé de rencontrer les familles lors de la préparation des célébrations. Une formation au sein du diocèse est nécessaire. On apprend que les funérailles ne sont pas un sacrement et que nous, baptisés, nous avons toute notre place dans ce service d’Église : comment gérer une célébration et quels en sont les symboles. Une bonne leçon de caté fait toujours du bien.

Les rendez vous avec les familles...

J’ai d’abord passé du temps à écouter ces familles dans la peine. Notre frère et notre sœur nous parlent en vérité de leur défunt que, rarement nous connaissons. Quelles belles images de vie ! Nous les accueillons avec notre cœur. Le Seigneur parle à ces familles à travers nous. J’ai l’impression qu’il dit à chaque fois "La paix soit avec vous" comme aux apôtres pour les sortir de leur peur et leur tristesse.

La célébration…

Après avoir vérifié tous les détails techniques nous allumons le cierge pascal : c’est Jésus Ressuscité qui accueille le défunt.

Chaque célébration est unique. Avec l’équipe, nous la souhaitons "priante", les familles essayent de dire au revoir tout simplement en vérité à la personne qu’ils aiment. C’est pour eux un moment de pause devant le Seigneur avec leur défunt. Nos célébrations se terminent le dimanche dans nos trois églises avec l’Eucharistie. Combien de personnes sont touchées de savoir que toute la communauté prie pour leur défunt.

Le rangement…

Je retrouve alors mon rôle de sacristain, rangement de l’église, nettoyage, mise à jour des registres…

Maintenant et vous ?...

Lire la suite

Agenda

Avril 2018
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

Newsletter

Recevez chaque mois Echos de Foi dans votre boîte e.mail

Guide paroissial

Guide

Martyrs du Laos

La pédophilie

Lumen Fidei