Flash Info

Dimanche 01/07/2018 à 10h30 à Saint LUC
Vous êtes invités à la messe d’au revoir de Eric de Nattes.

Nous poursuivrons par un verre de l’amitié et pique-nique dans le parc de la Maison de Chavril des Oblats de Marie

Nos trois églises

Saint Luc
4bis, place Saint Luc
04 78 25 39 01
Sainte Foy
13, place Xavier Ricard
04 78 59 30 71
Sainte Thérèse
105, rue Ct Charcot
04 72 16 05 27
 

Père Przemek Koscianek

Missionnaire Oblat de Marie Immaculée
Vicaire à mi-temps à Ste Foy lès Lyon.

Il est né le 22 juin 1987 à Varsovie en Pologne. En 2006 il est entré au noviciat à Swiety Krzyz et au terme de la première année, il prononce ses premiers vœux religieux. Ensuite, il étudie au séminaire des oblats à Obra (Pologne) où il effectue ses études de théologie. Entre temps, et après la première année de théologie, il fait un stage missionnaire à Lourdes où il passe une année. Le 31 mai 2014, il est ordonné prêtre .

Après son ordination, le Père général Louis Lougan (omi) l’envoie en mission au sein de la Province OMI de France. Au cours de l’année 2014-2015, il est nommé en banlieue parisienne pour connaître les oblats en France et apporter une aide ponctuelle  à la paroisse de Fontenay sous Bois. Actuellement, il habite au sein de la communauté religieuse des OMI à Sainte-Foy-lès-Lyon (Maison Chavril). Depuis le 1er septembre 2015 il est vicaire à mi-temps dans l’Ensemble Paroissial de la Croix-Rousse où il continue sa troisième et dernière année. A partir du 1er septembre 2017 il est nommé vicaire à mi-temps à Ste-Foy-lès-Lyon.

Edito

En chemin vers la Vie

L’équipe funérailles témoigne

On me demande souvent, pourquoi je suis entré dans l’équipe funérailles. Est-ce un appel ? Un choix ? Je ne sais pas répondre, mais je suis heureux d’être dans cette équipe. Tout a commencé lors de funérailles oùj’allais par convenance. Quand je suis arrivé, j’ai senti tout de suite qu’ils avaient besoin d’aide. L‘équipe, qui avait préparé cette célébration, était visiblement bousculée. Je me suis levé et j’ai allumé le cierge pascal. A la fin, en parlant avec eux, j'ai compris pourquoi : c'était un jeudi et pour eux la troisième célébration de la semaine… En rentrant, j'ai contacté la paroisse pour voir comment nous étions organisés. Après un long entretien, on m’a invité à participer à une célébration.

Sacristain de premier choix…

J’ai tout de suite compris, qu’il y avait du boulot, et beaucoup de boulot... Mon premier rôle a été celui de sacristain avec gestion de la sono, puis j'ai participé à la liturgie (animer un chant, faire une lecture). Ce service, tout le monde peut le faire et soulage énormément l’équipe. Je me suis rendu disponible. Eh oui, la mort ne prévient pas ! Les célébrations s’enchaînent (147 en 2017 soit 3 par semaine,vacances scolaires inclus). Cela me suffisait. J’étais et je suis toujours impressionné par toute cette émotion.

L’engagement…

Ce contact avec les familles dans la peine me touche. Je me sentais frustré de ne pas les accompagner du début à la fin. On m’a proposé de rencontrer les familles lors de la préparation des célébrations. Une formation au sein du diocèse est nécessaire. On apprend que les funérailles ne sont pas un sacrement et que nous, baptisés, nous avons toute notre place dans ce service d’Église : comment gérer une célébration et quels en sont les symboles. Une bonne leçon de caté fait toujours du bien.

Les rendez vous avec les familles...

J’ai d’abord passé du temps à écouter ces familles dans la peine. Notre frère et notre sœur nous parlent en vérité de leur défunt que, rarement nous connaissons. Quelles belles images de vie ! Nous les accueillons avec notre cœur. Le Seigneur parle à ces familles à travers nous. J’ai l’impression qu’il dit à chaque fois "La paix soit avec vous" comme aux apôtres pour les sortir de leur peur et leur tristesse.

La célébration…

Après avoir vérifié tous les détails techniques nous allumons le cierge pascal : c’est Jésus Ressuscité qui accueille le défunt.

Chaque célébration est unique. Avec l’équipe, nous la souhaitons "priante", les familles essayent de dire au revoir tout simplement en vérité à la personne qu’ils aiment. C’est pour eux un moment de pause devant le Seigneur avec leur défunt. Nos célébrations se terminent le dimanche dans nos trois églises avec l’Eucharistie. Combien de personnes sont touchées de savoir que toute la communauté prie pour leur défunt.

Le rangement…

Je retrouve alors mon rôle de sacristain, rangement de l’église, nettoyage, mise à jour des registres…

Maintenant et vous ?...

Lire la suite

Agenda

Mai 2018
L Ma Me J V S D
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

Newsletter

Recevez chaque mois Echos de Foi dans votre boîte e.mail

Guide paroissial

Guide

Bible et humour

François en Birmanie

 

Lumen Fidei