Nos trois églises

Saint Luc
4bis, place Saint Luc
04 78 25 39 01
Sainte Foy
13, place Xavier Ricard
04 78 59 30 71
Sainte Thérèse
105, rue Ct Charcot
04 72 16 05 27
 

Denier de l'Église

 

Nos prêtres ont lancé la campagne du Denier 2019 au cours de la messe des Rameaux dans nos trois églises, annonce ovationnée, ce qui prouve bien votre adhésion et votre soutien.

Votre contribution au Denier sert à la rémunération des 314 prêtres actifs et retraités du diocèse, des 166 laïcs en charge de mission au service de l’Église pour le diocèse et à la formation de 26 séminaristes.

A ce jour, notre paroisse, comme l'ensemble du diocèse, accuse un retard de 3% du montant des dons par rapport à la même date en 2018 (montant qui était déjà en baisse). Un grand merci à ceux qui ont déjà donné, ils peuvent encore contribuer. Pour 2018, la collecte au niveau du diocèse est à peine parvenue à balancer les charges.

Combien donner ?

Tout don, même minime, est souhaitable. De plus, chaque don (si nom et adresse sont indiqués sur le bulletin de don) fait l’objet d’une déduction fiscale de 66% sur les impôts (100€ donnés, 66€ déduits).

175 € correspondent à une semaine de rémunération (traitement, charges et assurances) d’un prêtre. En plus, nos prêtres reçoivent la répartition des honoraires des messes, versés lors de vos intentions.        

100 € correspondent à 2 jours de frais de formation des séminaristes.     

Où trouver le bulletin ?

Celui-ci a été distribué lors des sorties de messes, mais on peut en trouver à l’accueil ou sur les présentoirs dans nos trois églises. Que chacun en prenne pour soi ou pour des proches qui ne peuvent se déplacer ou ne donnent pas encore.             

Comment donner ?                                               

Par espèces ou par chèque en joignant le bulletin (pour obtenir le reçu fiscal) avant le 15 décembre :

  • soit remis à l’accueil de la Paroisse
  • soit dans le panier de la quête jusqu’aux messes de Noël
  • soit envoyé au Diocèse de Lyon à l'adresse : Association Diocésaine de Lyon / Service donateurs, 6 avenue Adolphe Max, 69321 Lyon Cedex 05

Par prélèvement bancaire annuel ou mensuel sur le site du diocèse

Par carte bancaire (jusqu’au 31 décembre à 23 h 50) sur le site du diocèse

Qui est appelé à donner ?

Tous les paroissiens de Ste Foy-lès-Lyon, pratiquants ou non pratiquants ! Tous, nous avons à un moment donné besoin d’un accompagnement (baptême, mariage, funérailles).

Tous les jeunes, qui bénéficient de l’accompagnement de nos prêtres pour : catéchisme, scouts, mariage, rencontres diverses, etc….

L’équipe Denier et le CPAE de la paroisse Ste Foy-lès-Lyon vous tiendront informé du résultat de vos efforts dont nous vous remercions par avance.

Edito

Pourquoi Dieu a-t-il voulu venir sur terre?

Déjà ! Une nouvelle année liturgique commence ! Pendant quatre semaines, nous allons entendre différentes prophéties sur la venue de « Celui qui a été promis ». Pour cette raison, il me semble légitime de poser une question toute simple et très profonde à la fois : pourquoi Dieu a-t-il voulu venir sur terre?

Spontanément, nous pensons au don total de la vie de Jésus sur la croix et sa résurrection. Pourtant, la naissance de Jésus sur terre révèle encore une autre réponse : Dieu s’est montré solidaire des hommes, il a décidé d’être proche de nous !

Les prophètes annoncent l’arrivée de l’Oint, de l’Élu de Dieu qui viendra pour transformer l’humanité ou autrement dit, pour la sauver et lui apporter le salut. Pour en parler, ils utilisent différentes images et termes. Celui qui est repris plusieurs fois, est le nom « Emmanuel », le titre donné au Messie : « C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici que la vierge est enceinte, elle enfantera un fils, qu’elle appellera Emmanuel, c’est-à-dire : Dieu-avec-nous (Isaïe 7, 14) ». Voici ce que Dieu dit sur la venue de Jésus : « Je suis parmi vous, proche, l’un de vous et complètement différent à la fois ».

Jésus en prenant le corps de l’homme, a voulu partager la beauté de la vie humaine : amitié, famille, entraide, consolation, don de soi pour l’autre, etc. Mais il a aussi vécu les difficultés de la vie. Et regardons les conditions pauvres et ordinaires de sa naissance, le fait que pendant sa vie, il a connu des nuits sans toit (Luc 9, 58), la fatigue de la journée (Mc 6, 31), la soif (Jn 4, 7), qu’il était accablé de moqueries, maltraité, couvert de crachats (Lc 18, 32)…

Pas de doutes : Dieu a vraiment partagé la vie des hommes.

Pourquoi ce signe est-il si important ? Nous sommes tentés de penser que Dieu ne s’intéresse pas toujours à nous, surtout dans les moments difficiles… Rappelons-nous que Jésus est venu sur terre pour manifester la présence de Dieu dans la vie de l’homme. Comme Il a été réellement présent pendant la vie terrestre de Jésus, Il est d’autant plus présent après sa résurrection et son ascension dans le ciel. La fête de Noël est un argument pour chasser nos doutes : Jésus-Emmanuel est Dieu parmi nous !

Grâce à sa venue, nous pouvons dire les mêmes paroles que Dieu a prononcées en parlant de la Loi et de sa Parole, les signes de l’alliance avec Israël : Elle n’est pas dans les cieux, pour que tu dises : « Qui montera aux cieux nous la chercher ? » Elle n’est pas au-delà des mers, pour que tu dises : « Qui se rendra au-delà des mers nous la chercher ? »  Elle est tout près de toi, cette Parole [Jésus], elle est dans ta bouche et dans ton cœur, afin que tu la mettes en pratique (Dt 30, 11-14).

Chers frères et sœurs, réjouissons-nous car Dieu est vivant et présent dans notre vie. Il est venu pour que nous ne doutions plus de sa présence parmi nous !

Père Przemek Koscianek OMI

Lire la suite

Newsletter

Recevez chaque mois Echos de Foi dans votre boîte e.mail

Guide paroissial

Guide

Martyrs du Laos

JMJ 2019

Bioéthique